Les lieux visités et photographiés

Je me suis rendu en Ecosse pour la beauté de ses paysages, la rudesse de son climat et parce que nombre de mes connaissances m'en avait vanté les charmes. J'étaits loin de me douter que la réalité allait dépasser mes attentes...

J'ai touché le sol écossais à Glasgow...Et sous la pluie. C'était à la fin juillet 2016. J'étais seul, avec tout un bardas d'appareils et d'objectifs photos qui, pensais-je, devait me permettre de faire face à toutes les situations. La location de la voiture fut une formalité et moins de deux heures après l'attérissage, je roulais tranquillement en direction du Lac Lomon. 

Ma première étape et nuitée se trouvait bien plus à l'ouest, à Inveraray et j'y arrivai vers 19 h, sous une pluie battante qui diluait tout le pays comme un peintre un lavis. Je fus très aimablement reçu par mon hôte, une forte écossaise d'une soixantaine d'année, qui me conduisit à ma chambre. C'était coquet, simple et so...scottish ! Bref, un vrai cocon après une journée de voiture sur des routes pas très larges parfois, et humides toujours.

Après une excellente nuit, et un copieux petit déjeuner, je repris la route en direction de Fort William. Le temps, qui s'était quelque peu amélioré, rendait cette promenade plus attrayante que jamais. Je découvris ainsi les paysages des Glenn, succession somptueuse de montagnes au sommet arrondis et toujours verts. De grosses écharpes de pluie le disputaient à des trouées de lumière, et selon cette météo changeante, les paysages  m'offraient une diversité de couleurs et de formes inégalée.

Je gagnai Dunvegan le deuxième jour de mon périple et mon hébergement dépassait toutes mes attentes. 

Récit d'un voyage en terre d'Ecosse...